Une ruche artisanale pour une production familiale

ruche horizontale naturelle pierre javaudin

 Contrairement aux ruches conventionnelles, la ruche horizontale  ou TBH ( Top Bar Hive: Ruche à toit de lattes) n’utilise pas de cadre en bois, n’emploie pas de cire gaufrée. Pour récolter le miel, pas besoin d’un désoperculateur ni d'extracteur ni de maturateur (voir récolte).

   L’apiculteur en ruche naturelle, récolte son miel en laissant toujours la priorité à la colonie. C’est une pratique de l’apiculture douce et respectueuse de l’abeille. Dans la ruche naturelle horizontale, les abeilles construisent leurs rayons en les fixant sur des barrettes amovibles. Ces lattes de bois, positionnées côte à côte et jointives, forment le plafond de la ruche appelé le lattis.

 

 La ruche horizontale mesure environ 1m de long, les cotés sont inclinés à un angle de 120°. Cette inclinaison, identique à celle d'une l'alvéole d'un rayon de cire, évite l’accrochage des rayons sur les parois. Une des façades est équipée d'une baie vitrée permettant d’observer l’activité de la colonie sans ouvrir la ruche. La porte d'entrée est sur le pignon orienté vers le Sud-Est.

 

Les pieds permettent d’élever la ruche à une hauteur confortable de travail. Un toit étanche recouvre les barrettes, il peut être plat, à double pentes, arrondi (voir agencement).

 

 La fabrication de la ruche horizontale ou TBH avec du bois de récupération (palettes) est simple. Avec des outils de bricolage basiques, on fabrique une ruche pour un faible coût. En installant une ruche naturelle au fond de votre jardin, vous participez à une meilleure pollinisation des fruits et des légumes de votre environnement proche. Et vous permet de déguster un miel incomparable, celui de vos abeilles !

 

Une ruche dans mon jardin, premier livre sur la ruche horizontale, aux éditions Larousse :

une ruche dans mon jardin  de pierre javaudin aux éditions LAROUSSE
Une ruche dans mon jardin LAROUSSE

Suivre la ruche naturelle sur FaceBook: